L'art d'encadrer
Encadrer sous verre
Oeuvres délicates

Les couleurs acryliques ou à l'huile sont des matériaux résistants. Appliqués sur toile ou panneau, ils sont souvent vernis et ne demandent pas de protection particulière.
Le pastel, le fusain, le crayon ou l'aquarelle, appliqués sur supports délicats comme la soie, le papier, le carton ... sont à placer sous une vitre protectrice. Il faut choisir le verre adéquat, préférer les matières sans acides et rendre le cadre hermétique par un double bordage.

• Le premier bordage enferme le sujet entre son support et le verre.
• Le second soude la protection arrière (dos) avec la moulure du cadre.

Dans le cadre, le contact direct entre verre et sujet est souvent à éviter. Un espace libre entre le sujet et la vitre peut être obtenu par l’introduction dans le cadre d’une petite latte, l’encadrement à l’anglaise (fig. 1) ou par l’emploi d’un passe-partout (fig. 3).

fig. 1 - Encadrement à l'Anglaise

1 - Cadre
2 - Latte
3 & 4 - Double bordage
5 - Couche d’air
6 - Carton de support
7 - Oeuvre
8 - Verre
9 - Dos
fig. 2 - Détail encadrement à l'Anglaise
• Le premier bordage enferme le sujet entre son support et le verre.
• Le second soude la protection arrière (dos) avec la moulure du cadre.
fig. 3 - Encadrement avec passe-partout

1 - Cadre
2 - Passe-partout
3 & 4 - Double bordage
5 - Couche d’air
6 - Carton de support
7 - Oeuvre
8 - Verre
9 - Dos

fig. 4 - Détail encadrement avec passe-partout
• Le premier bordage enferme le sujet entre son support et le verre.
• Le second soude la protection arrière (dos) avec la moulure du cadre.
Le montage du sujet: trois procédés techniques différents

Le montage du sujet dans son cadre peut être réalisé par trois procédés techniques différents.

A. La méthode du bordage

1 - Gravure
2 - Passe-partout
3 - Bordage de l’œuvre au Passe-partout

Ce procédé consiste à tendre le sujet dans le cadre en l’attachant au passe-partout ou contre le fond au moyen d’une bande adhésive exempte de fibres de bois. Les dernières connaissances acquises en matière de conservation des fibres cellulosiques interviennent dans la composition du papier de bordage utilisé. (Test BAM -Az.3.3/8352/90. Avant vieillissement : pH 8,7 et après vieillissement : pH 8,4).

1 - Gravure
4 - Bordage de l’œuvre sur fond
5 - Support carton

Le bordage permet d’obtenir un sujet correctement tendu, qui ne gondole pas, et dont la présentation est à cet égard, parfaite. C’est la raison pour laquelle, le bordage est le procédé le plus généralement et le plus couramment mis en œuvre par les encadreurs traditionnels.

Il faut savoir qu’un sujet bordé reste en principe tendu si quelques conditions sont respectées : maintenir l’œuvre à une humidité relative de 45-55%, à une température de plus ou moins 20° centigrades et lui éviter toute source de chaleur directe ou de lumière trop franche.
B. la méthode du marouflage

La seule méthode qui garantit un sujet définitivement plat, est le marouflage. Ce procédé consiste à fixer le sujet (1) sur un support (3) approprié au moyen d’une colle (2) spéciale. Il est en principe irréversible dans ses effets, en ce sens que le sujet ne pourra plus être séparé de son support.

Il existe cependant des colles spéciales qui permettent ultérieurement de détacher le sujet du support.

Le procédé du marouflage n’est en général utilisé que pour encadrer des sujets impropres au bordage, tels que photographies, papiers calques et autres sujets en matière synthétique. Il est le seul procédé qui permet d’obtenir, pour ce type de sujets, une œuvre correctement tendue et de présentation impeccable. L’usage d’une colle qui permet de détacher ultérieurement le sujet de son support est habituellement réservé, par les professionnels de la restauration, aux œuvres d’art dont il importe avant tout d’assurer la parfaite conservation.
C. La méthode “sujet libre”

Cette méthode vise essentiellement à assurer la parfaite conservation à très long terme des œuvres d’art fragiles. Le sujet n’est pas fixé dans le cadre mais simplement posé. Il est maintenu par des languettes en papier gommé pliées (fig. 4) ou passées dans des encoches du carton de support.

1 - Les languettes de papier gommé passent dans des encoches du support ou sont pliées.
2 - Gravure
3 - Support carton

Pour détacher l’œuvre, il suffit de couper les languettes de papier gommé qui s’enlèvent facilement sans laisser de trace. Appliquée aux sujets très fragiles ou de grande valeur, cette méthode présente un aspect non satisfaisant pour l’oeil (le sujet gondole).

1 - Les languettes de papier gommé passent dans des encoches du support ou sont pliées.
2 - Gravure
3 - Support carton
Services
Service client
© Schleiper
x
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus